Parution : Communication publique et territoriale au Maghreb

Communication publique et territoriale au Maghreb
Enjeux d’une valorisation et défis pour les acteurs

Sous la direction de Aïssa Merah et Vincent Meyer

Préface de Michel Durampart

Postface de Dominique Mégard

ouvrage

Éditions L’Harmattan, Collection « Communication et civilisation », ISBN 978-2-343-06061-3, 228 pages, 24 euros

Partenaire du programme franco-maghrébin Langages, objets, territoires et hospitalités (LOTH), la Faculté des sciences humaines et sociales de l’université de Béjaïa contribue, par ces travaux, à la réflexion sur les liens entre communication et développement territorial. Comme dans les précédentes publications de ce programme, il s’agit dans cet ouvrage d’interroger la conception et la réalisation d’actions de communication couplées à des dispositifs de conservation, de réhabilitation et de mise en valeur de différents patrimoines au Maghreb en partant du point de vue des acteurs du terrain et des publics concernés. Ainsi les textes mettent-ils au jour l’intérêt d’étudier les interactions effectives entre différents publics et acteurs territoriaux, mais également celles mises en œuvre entre deux métiers, à savoir : les communicants publics des institutions territoriales en voie de professionnalisation et les journalistes traitant l’actualité de ces institutions et territoires dans un contexte de mutation socio-économique sans précédent. De la sorte, les thématiques de recherche en information et communication s’ouvrent aussi sur des recherches et objets en géographie, écologie, aménagement du territoire, qualification de produits culturels et artisanaux, préservation et restauration des sites patrimoniaux et touristiques.

 Aïssa Merah est maître de conférences HDR en sciences de l’information et de la communication à l’université de Béjaïa, chercheur au laboratoire Réception et usage des produits culturels et médiatiques, université Alger 3, merah_aissa@yahoo.fr.

 Vincent Meyer est professeur des universités en sciences de l’information et de la communication, chercheur au laboratoire Information, milieux, médias, médiations (I3M), université Nice Sophia Antipolis, vincent.meyer@unice.fr.

Ont contribué à cet ouvrage : Abdellatif Ait Heda, Farouk Bahloul, Ouafae Bouchaf, Karima Boudedja, Asma Chaker, Warda Daim-Allah, Michel Durampart, Hamida El Bour, Mustapha Guenaou, Leila Hammoud, Mounir Jarraya,Ali Khardouche, Abdelouhab Makhloufi, Dominique Mégard, Aïssa Merah, Vincent Meyer, Linda Saadaoui, Walid Zoghbi et Khaled Zouari.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *