Communication publique et communication politique face aux usages du numérique ? Rabat 2019


Le Département des Sciences et Techniques de la Communication (DESTEC)  organise les 16 et 17 avril 2019 son 2 ème colloque international en collaboration avec  le Centre de Recherche « Homme, Langues, Cultures et Religion », (HLCR) et du Laboratoire « Langue, Traduction, Communication et Culture » (LT2C) de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Université Mohammed V de Rabat (Maroc). 

Les propositions de communicationdoivent être accompagnées des noms, affiliations et adresses e-mail des auteurs sur une page séparée. Elles seront envoyées à l’adresse mail :

                        Colloquecommunicationrabat@gmail.com

L’évaluation se fera en double aveugle par le comité scientifique.

Dates à respecter :

  • 20mars 2019 : Date limite de réception des textes complets des communications (36000 caractères espaces compris), avec le nom del’auteur, fonction, affiliation et adresse électronique, en arabe et en anglais).
  • 30 mars 2019: notification des résultats par mail

Parution : patrimonialiser au Maghreb – L’année du Maghreb 19 | 2018


Dossier sous la direction de Clémentine Gutron et Ahmed Skounti

Patrimonialiser au Maghreb s’intéresse aux problèmes que posent la construction, la transmission, la réappropriation ou la contestation du legs de l’histoire en Algérie, en Tunisie, au Maroc mais aussi au Mali, depuis la période coloniale jusqu’à nos jours. À partir d’enquêtes sur des musées, du bâti colonial, des vestiges archéologiques antiques, des pratiques scripturaires, des monuments juifs ou encore des mausolées à Tombouctou, historiens, anthropologues et sociologues ont, chacun à leur façon, réfléchi sur ce qui fait patrimoine et analysé les enjeux de son élaboration, les acteurs qui y sont engagés, les implications de tous ordres qui découlent de sa prise en charge, de sa revendication ou de ses usages.

https://journals.openedition.org/anneemaghreb/3830

Clémentine Gutron et Ahmed Skounti

Introduction [Texte intégral]

Antoine PerrierÉcrire au réconfort de Dieu. La patrimonialisation des savoirs administratifs des monarchies marocaine et tunisienne sous le Protectorat  

Habiba AoudiaLa fabrique du musée d’art marocain : L’œuvre de Prosper Ricard  

Afef MbarekEntre classement et patrimonialisation : Les usages du patrimoine judéo-tunisien 

Mathilde CazeauxLa Soumaâ du Khroub ou l’invention du « Tombeau de Massinissa »   

Idir BenaidjaLe rapport ordinaire à l’héritage bâti de l’époque de la colonisation française en Algérie : L’exemple de l’hôtel de ville de Kherrata (Bejaia)  

Traoré HadizatouLe bien culturel de Tombouctou, une patrimonialisation discutée ? Conditions locales de réception de la notion de patrimoine de type UNESCO  

France-Algérie : Les défis de la transmission

Tahar Khalfoune France-Algérie : l’impact de l’histoire commune  

Jean-Robert HenryL’histoire aux prises avec les mémoires. L’exemple du musée avorté de Montpellier sur l’histoire de la France et de l’Algérie  

Dossier intégral disponible sur : https://journals.openedition.org/anneemaghreb/3830

De la médiation traditionnelle à la médiation numérique du patrimoine oral : analyse d’expériences de valorisation patrimoniale des deux côtés de la Méditerranée


 Par Hayat Zerouali, Nozha Smati, Michèle Gellereau, in Reconfiguration des expressions et des pratiques culturelles à l’ère du numérique en Méditerranée, L’Harmattan, 2017



 

Parution : Terrains marocains – Sur les traces de chercheurs d’ici et d’ailleurs

Ouvrage collectif sous la direction de Khalid Mouna, Catherine Therrien et Leïla Bouasria, Centre Jacques-Berque, La Croisée des Chemins, Collection : Description du Maghreb, Rabat, Casablanca, 2017, 285 p.

Disponible sur : https://books.openedition.org/cjb/1279

Présentation :

Le terrain ethnographique plonge le chercheur dans un espace d’altérité et d’engagement qui le confronte inévitablement à des questionnements (et à des doutes) sur sa posture, ses choix méthodologiques, ses dilemmes éthiques. L’art de l’ethnographie tient dans la capacité du chercheur à s’adapter en permanence à l’imprévisibilité de son terrain grâce à l’exercice de la réflexivité (retour sur soi et sur son terrain).

Cette confrontation au monde de l’autre et ces allers retours perpétuels entre le terrain et la réflexion, interpellent des expériences à la fois émotionnelles, physiques et intellectuelles qui ne peuvent se transmettre sous forme de règles ou de recettes toutes faites mais livrent une myriade de pratiques méthodologiques.

La richesse de ce livre réside également dans la diversité des terrains du Maroc contemporain : du Haut-Atlas au grand Casablanca, d’El Hajeb à Tanger, de Nador à Meknès, en passant par le Rif central et par l’intimité du foyer des couples mixtes installés au Maroc. C’est autant le monde des ouvrières, des adeptes du soufisme, des résidents d’un quartier d’habitations informelles, d’une communauté berbère vivant au sein d’une montagne, de la copropriété, des phénomènes participatifs, de la gestion du patrimoine, de la mixité conjugale, de la drogue et de la précarité sociale que ce livre nous fait découvrir.

Ces histoires rendues vivantes à travers les récits passionnants des auteurs nous apparaissent comme un excellent outil pédagogique permettant aux étudiants d’acquérir les « ficelles du métier », aux chercheurs de poursuivre leurs réflexions sur les questions méthodologiques inévitablement renouvelées lors de chaque terrain ; enfin, au grand public d’approcher la grande diversité sociale du Maroc d’aujourd’hui au-delà des représentations toutes faites.

SOMMAIRE :

Khalid Mouna, Catherine Therrien et Leïla Bouasria

Introduction générale

Irene Bono

Approcher, détourner, écarter le regard

L’observation du politique au prisme de ses représentations hégémoniques

Soraya El Kahlaoui

Ethnographier les marges urbaines

Respécifier une situation : la descente d’une “lejna” dans un quartier d’habitations informelles

Abdelaziz Hlaoua

Un terrain en action

Approche praxéologique d’un ordre religieux soufi au Maroc, étude de cas de la zawiya Boutchichiya

Le rôle du positionnement et des émotions au cours du travail de terrain

Vers une anthropologie de la marge

Réflexions à partir d’un terrain dans le Haut Atlas marocain

Du processus d’ethnographie inversée à l’art d’écrire entre les lignes

La subjectivité en question

Actes du colloque de Taroudant – Bon de commande

Les actes du colloque international La valorisation des patrimoines : communication et authenticité sont disponibles en version papier, édition de l’Université Ibn Zohr-Maroc. Prix : 25euros/ 250dhs marocain, frais de port inclus.

1ere-et-4eme-de-couverture-colloque-2015-taroudant

Pour toute commande, vous pouvez adresser votre demande à l’adresse suivante : colloqueTaroudant2014@gmail.com

Merci de préciser  votre nom et prénom et votre adresse postale.

******

 

 

Parution : LE CHERCHEUR, LE DIPLOMATE ET LA RÉVOLUTION TUNISIENNE

Pierre-Noël Denieuil

LE CHERCHEUR, LE DIPLOMATE ET LA RÉVOLUTION TUNISIENNE, Mémoires d’un directeur d’Institut français en Tunisie
(2008-2013)

Socio-anthropologie des mondes méditerranéens
TÉMOIGNAGE, AUTOBIOGRAPHIE, RÉCIT MAGHREB, MOYEN ORIENT Tunisie

ISBN : 978-2-343-10585-7 • novembre 2016 • 280 pages

Cet ouvrage relate l’expérience du directeur de l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain à Tunis (IRMC). Plusieurs aspects s’enchevêtrent dans ce témoignage : la société tunisienne sous Ben Ali puis les mutations de la révolution tunisienne, la radioscopie d’un Institut français à l’étranger, la confrontation du chercheur et du diplomate. Le livre nous convie au coeur du dispositif français de coopération. Il en relate les pressions institutionnelles et politiques. L’auteur accumule des observations sur la diplomatie française, et de fines analyses sur la part cachée d’affect et d’informalité existentielle qui irrigue la cuisine scientifique et la coopération internationale.

 

Le programme du Forum Cap’Com2016 à Marseille

Chaque année, 1000 participants se retrouvent au Forum Cap’Com pour développer leurs compétences professionnelles, partager leurs expériences et actualiser leurs pratiques. Partez à la découverte d’un territoire de communication passionnant : Marseille !

3 jours pour se former, échanger sus ses pratiques et rencontrer d’autres communicants.

  • Un temps de formation, avec 40 ateliers, des conférences et débats
  • Un temps de réseau pour rencontrer ses homologues et partager ses expériences
  • La découverte d’un territoire à travers des visites professionnelles et la rencontre des acteurs locaux

Programme colloque LESOR’2016

Développement socio‐économique et dynamique des sociétés rurales : Pluralité d’acteurs, gestion des ressources et développement Territorial
Zarzis‐Tunisie, Les 3‐ 4 et 5 Mai 2016

  Le programme du colloque est disponible ICI

A suivre sur : www.delzod.ira.rnrt.tn et    #LESOR2016

Allocution d'ouverture du ministre de l'Agriculture 20160503
Allocution d’ouverture du ministre de l’Agriculture

Vincent Meyer et Mohamed Jaoud nouveau directeur du LESOR

Amor Tbib et Mohamed Ali Ben Abed

Hommage aux anciens directeurs et responsables de l’Institut des régions arides

Table ronde séance de clôture sur les apports et impacts de la recherche

Colloque international Gouvernance et communication territoriales

Mahdia – Tunisie 7, 8 et 9 Avril 2016
Appel à communications
 Call for communications

Les informations concernant la rédaction des textes, l’inscription et l’hébergement sont disponibles sur :

http://loth.hypotheses.org/colloque-mahdiat-7-9-avril-2016/1262-2

http://loth.hypotheses.org/colloque-mahdiat-7-9-avril-2016/transport-hebergement

http://loth.hypotheses.org/colloque-mahdiat-7-9-avril-2016/inscription

**************

Dans le prolongement des travaux du programme franco-maghrébin et interdisciplinaire Langages, Objets, Territoires et Hospitalités (LOTH), et dans le cadre des activités du Groupement de recherche international : Communication, médias et liens sociaux en Méditerranée (GDRI-COMMED), ce colloque rassemble prioritairement les chercheurs en sciences de gestion et en sciences de l’information et de la communication. Il est aussi ouvert aux autres disciplines des sciences humaines et sociales avec une approche centrée sur les développements des territoires qui se construisent autour des logiques de participation et de concertation impliquant les acteurs locaux dans leur diversité. Ces questionnements concernent autant la recherche que la pédagogie et notamment au niveau master et études doctorales.

Trois colloques internationaux et pluridisciplinaires ont déjà permis de poser les jalons d’une recherche sur les liens entre gouvernance et communication territoriale au Maghreb. À Djerba en 2012 sous l’impulsion de l’Institut des régions arides sur « Développement territorial, patrimoine et tourisme en zones fragiles et menacées: entre dynamiques économiques, démocratie participative et communication  » ; à Béjaïa en 2013 à l’initiative de la Faculté des sciences humaines et sociales de l’université A-Mira « Communication publique et développement territorial enjeux d’une valorisation et défis des acteurs ». Enfin en partenariat avec la province de Taroudant en 2015 pour l’École nationale de commerce et de gestion d’Agadir le premier volet d’un nouveau programme de recherche autour de « La valorisation des patrimoines : authenticité et communication ».Plusieurs publications complètent ces travaux(cf. http://loth.hypotheses.org).

De retour en Tunisie, à un moment clé de son développement, ce nouvel événement– sous l’égide le l’université de Monastir, de la Faculté des sciences économiques et de gestion de Mahdia et dans un large partenariat interuniversitaire – focalise la réflexion sur les dimensions formation et recherche dans les domaines de la gestion des territoires et de la communication publique. En ce sens, ce colloque a clairement une visée opérationnelle. L’observation, l’expérimentation et la diffusion des résultats de la recherche comme la conception de formations doivent servir à accompagner des praticiens et décideurs de l’action publique sur les territoires. D’une part, c’est une occasion pour discuter des avancées et enjeux afférents à la recherche scientifique et, d’autre part, cela permettra de suggérer diverses orientations aux acteurs institutionnels pour asseoir leurs stratégies de développement du territoire. Ce colloque vient aussi en appui à un parcours de master en constitution ayant pour ambition de former des professionnels de la gouvernance et de la communication au niveau des territoires au Maghreb.

Objectifs du colloque

Le développement d’une dynamique de valorisation territoriale anime les visions stratégiques des décideurs locaux. Citoyens, universités, entreprises, et associations ont des démarches soutenues pour la conception et la réalisation de plans d’action innovants notamment en matière de transition socio-écologique.La pluralité et la diversité des actions comme des approches supposent la concertation et la coopération entre tous. Pluralité et diversité qui toutefois interrogent les mécanismes de gouvernance comme les formes de communication dans le développement de projets territoriaux locaux ou globaux, le soutien des partenariats publics privé, le management de projets, l’entreprenariat, le marketing territorial, l’intelligence territoriale, les conservations, préservations, réhabilitations et valorisations des patrimoines naturels, matériels et immatériels.

Ce colloque visera donc un triple objectif :

  1. Réunir des scientifiques (chercheurs et doctorants) de différentes disciplines pour exposer et discuter les résultats de leurs recherches et leurs études empiriques en développement territorial et débattre de la manière dont les acteurs locaux et les praticiens contribuent effectivement aux recherches et se les approprient.
  2. Sérier les interrelations entre les divers acteurs territoriaux publics et privés et les modalités de participation à la valorisation d’un territoire et, plus particulièrement ici, montrer les apports de la communication publique et territoriale.
  3. Interroger les dispositifs d’intelligence territoriale et les moyens de capitalisation entre acteurs locaux, chercheurs et praticiens du développement. Comment la communication et la concertation entre chercheurs et décideurs contribuent-elles à la concrétisation de projets globaux pertinents dans les transitions socio-écologiques ou politiques de valorisation des patrimoines engagées au Maghreb ?

À titre indicatif et non limitatif : les propositions de communication pourront s’inscrire dans les trois axes suivants


Continuer la lecture de Colloque international Gouvernance et communication territoriales

Communiquer, Revue de communication sociale et publique, 16 | 2016

Développement territorial et stratégies de communication à l’épreuve de l’authenticité

Valorisation of Heritages: Authenticity and Communication

Ce dossier comprendra plusieurs des travaux menés dans l’espace euro-méditerranéen, et plus particulièrement au Maghreb, autour des développements de la communication publique et territoriale. L’accent sera mis sur la question de la valorisation des patrimoines (naturel, matériel et immatériel) dans les politiques de développement local et/ou durable qui imprègnent et animent aujourd’hui les orientations stratégiques des pays du bassin méditerranée.

Les textes détailleront et problématiseront différents dispositifs de cette valorisation qui convoquent des supports protéiformes tels que l’événementiel, les médias locaux, les TIC, le management de projets et/ou le marketing territorial, et équiperont leurs discours de légitimation de notions singulières – présentées comme des valeurs – à savoir la recherche d’une authenticité et/ou un retour au terroir. Tout se passe donc comme si le développement territorial était maintenant inséparable d’une qualification d’« authentique » inhérente aux lieux, aux produits, aux savoir-faire, aux objets artisanaux ou aux sites touristiques ou patrimoniaux. Dans le même temps, la diversification des politiques de valorisation des patrimoines se confond de proche en proche avec une logique commerciale notamment en ce qui concerne l’essor du tourisme. La communication publique et territoriale est ainsi doublement convoquée dans une dimension économique d’une part pour renforcer l’attractivité et de l’autre pour dynamiser les économies locales et soutenir les politiques publiques.

Coordination
Abdellatif Ait Heda, ENCG Agadir
Vincent Meyer, Université Nice Sophia Antipolis

Notes de la rédaction : Numéro prévu à l’hiver 2016

Capture d'écran 2015-07-01 09.44.52

Communiquer, Revue de communication sociale et publique contribue à une meilleure compréhension des phénomènes de communication humains. Cette thématique est abordée dans son ensemble, qu’elle soit organisationnelle, interculturelle et internationale, interpersonnelle et de groupe, marketing et publicitaire, politique ou qu’elle touche à la santé, l’environnement, les technologies, la communication scientifique, les relations publiques, sans que ces indications ne soient exhaustives.

Informations disponibles sur : http://communiquer.revues.org/

Langages, Objets, Territoires, Hospitalités