Coopération et conférences avec l’ENAM

Nous accueillons plusieurs nouveaux membres au Royaume du Maroc et une nouvelle coopération s’ouvre avec l’École nationale d’architecture de Marrakech que dirige le professeur Abdelghani Tayyibi (architecte en chef principal, urbaniste, docteur d’État en science des matériaux il est professeur d’architecture depuis 2004). Cette coopération permettra de renforcer la dimension patrimoniale couplée aux questions environnementales et de développement durable. L’École nationale d’architecture de Marrakech organisera, durant ce semestre, un cycle de conférences au profit des étudiants et des chercheurs en architecture et disciplines de recherche connexes. Ces conférences s’inscrivent dans le cadre d’un vaste programme d’activités scientifiques qui sera organisé durant autour de quatre thématiques qui sont : le patrimoine architectural ; l’architecture et techniques ; l’urbanisme durable et les matériaux de construction. Plusieurs membres de notre collectif y interviendront.

AAC : Stratégies de commercialisation des produits du terroir

Pour information, cet appel de nos collègues d’Agadir membres de notre collectif ; un très bel objet que de (re)penser ces stratégies de commercialisation des produits du terroir pour construire des alliances territoriales. Abdellatif Ait Heda nous demande de diffuser largement cet appel via ce lien : https://www.dropbox.com/s/ypqg9o7ne8o1qw2/doc%20fr%284%29.pdf?dl=0

J’ai hâte de vous retrouver, de part et d’autre de la Méditerranée, pour pareils beaux événements…

Revue Maghrebine de documentation et d’information

Il y a encore quelques (bonnes) nouvelles en cette fin d’année si singulière comme celle de la livraison du dernier numéro (29) de la Revue Maghrébine de documentation et d’information en version imprimée et en version électronique. Avec Fadia Hannachi, nous y publions (pp. 33-54) un article intitulé « Le patrimoine bâti en Algérie : un document de pierre oublié ». Tous les articles seront disponibles via : www. revue-uma.rnu.tn

D’ores et déjà tous nos vœux pour 2021

Info Parution

 
Ouvrage collectif   »  DISPOSITIFS DU VISIBLE ET DE L’INVISIBLE DANS LA FABRIQUE DES TERRITOIRES  » 
Merci de partager dans vos réseaux 
Cordialement, 
Nozha Smati
 
 
Présentation : Comment fabriquons -nous nos territoires ? Que ce soit les discours, les écritures médiatiques, la visualisation cartographique ou l’analyse de données, ces dispositifs de mise en visibilités contribuent à la définition et à la production de nos quartiers, de nos lieux de socialisation et de nos activités dans l’espace public. Cet ouvrage aborde des processus sociaux de territorialisation par lesquels les sociétés, les collectifs, les acteurs donnent du sens à leur espace de vie et le redéfinissent. Il montre la manière dont s’engagent et se confrontent différentes représentations, par exemple autour des jeunes et des médias d’information, de l’inclusion numérique, de la mutation d’un quartier, de la gestion de crise, de ce qui fait mémoire et patrimoine.
Sommaire 
INTRODUCTION
Cécile Tardy, Marta Severo
PREMIÈRE PARTIE. DES LOGIQUES DE PRESCRIPTION PUBLIQUE D’UN
AUTRE TERRITOIRE
I. Les « quartiers populaires » dans les dispositifs d’éducation aux médias et à l’information Amandine Kervella, Béatrice Micheau, Céline Matuszak
II. Les centres sociaux dans la politique d’inclusion numérique : une réécriture des missions et des rôles ? Susan Kovacs, Asmaa Azizi, Laure Bolka-Tabary
III. In-former le territoire local par l’exercice scolaire. Étude de cas d’un projet de géographie prospective      Yolande Maury, Susan Kovacs
IV. Sonorités, mises en scène et en récit d’une destination touristique : le festival Sounds of Sahara au Jérid tunisien      Nozha Smati
V. Le Voyage à Nantes : dessiner la ville     David Vandiedonck
 
DEUXIÈME PARTIE. VERS UNE CULTURE DOCUMENTAIRE PARTAGÉE
VI. Polytopies visuelles : regards photographiques sur un territoire partagé et mise en images de lieux anthropologiques  Marie Després-Lonnet
VII. La mise en mémoire du paysage graphique de la ville. Le cas des collections numériques de lettrage urbain et ghost signs   Carlo Vinti
VIII. Les stratégies numériques des candidats à l’élection présidentielle française de 2017 pour ancrer leur campagne dans les territoires   Gersende Blanchard
IX. Cartographie participative après Fukushima : mise en visibilité de la contamination des territoires
Antonin Segault
X. Les mémoires en ligne des amateurs : une nouvelle mise en scène du patrimoine local  Claire Scopsi
 
POSTFACE   Simona De Iulio
 
 

Nomination au poste de jeune ministre de la Culture et de la communication

Un message de/pour notre collègue Fatima Zahra Oufara oufara2016@gmail.com, membre active de notre collectif LOTH au Royaume du Maroc. Nous lui adressons toutes nos félicitations pour sa nomination au poste de Jeune ministre de la Culture et de la Communication au sein du Gouvernement parallèle des jeunes au Maroc à partir du 03 juillet 2020.
Pour mémoire, Mme Oufara Fatima Zahra est professeur d’enseignement supérieur à l’École nationale d’architecture de Marrakech. Outre son engagement dans notre collectif, elle est membre du Comité national du Conseil mondial des monuments et des sites du patrimoine (ICOMOS Maroc). Elle est aussi membre de l’Association marocaine d’archéologie et du patrimoine, de l’association du patrimoine marocain, de la ligue des écrivaines du Maroc, coordinatrice de l’unité d’études et de recherche en documentation à l’Institut royal de la culture amazighe (précédemment) et membre honoraire dans de nombreuses associations culturelles et de développement, dont l’Union des femmes marocaines. Elle a plusieurs publications et articles scientifiques publiés dans des revues scientifiques, dont la dernière publication est un livre intitulé: « Communication touristique et développement local au Maroc » en 2019.

Selon la belle tradition lors de pareilles nominations, nous lui souhaitons un plein de succès dans sa nouvelle mission en espérant qu’elle permettra de renforcer nos coopérations et travaux de part et d’autre de la Méditerranée.

Nouvelle adresse mail du collectif LOTH

Suite à la nouvelle dénomination de notre établissement (ex université Nice Sophia Antipolis devenue Université Côte d’Azur) l’adresse de notre liste sera dorénavant collectif-loth@listes.univ-cotedazur.fr  ;  c’est un lien collectif pour poursuivre ensemble le travail engagé depuis 2006 de part et d’autre de la Méditerranée. Vous pouvez demander votre abonnement en joignant un court CV, une demande indiquant la nature de vos travaux en lien avec nos thématiques.

Publication

Message de Pierre-Noël Denieuil

Je vous informe, au nom de toute l’équipe (Sonia El Amdouni, Houda Laroussi, Radhia Mechken, Makrem Mandhouj, Nouha Doudech, Dominique Thaly et moi-même), de la présentation de notre livre
 
Les descendants d’immigrés tunisiens en France et en Tunisie
La relation des deux rives (Editions Nirvana, Tunis)
 
Le vendredi 24 janvier 2020 à 15 h
Bibliothèque nationale de Tunis

Langages, Objets, Territoires, Hospitalités

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search