Numéro Spécial LOTH – Revue tunisienne de communication

Annonce de prépublication

Le prochain numéro de la Revue tunisienne de communication sera consacré aux travaux des chercheurs du programme Loth sous le titre :

Maghreb et territoires en communication

SOMMAIRE

Maghreb et territoires en communication

Nozha Smati, Vincent Meyer

 Des ressources à valoriser

Mohamed Jaouad, Amor Tbib, Zeineb Mtimit

Richesses patrimoniales au Sud-Est tunisien et opportunités de valorisation : quelles formes communicationnelles ?

Ouafa Barakat, Abdelaziz Bendou

Impact du diagnostic territorial participatif sur la prise de décision pour le développement local : cas d’une commune rurale de la province de Taroudant (Maroc)

Mounir Jarraya, Mohamed Hellal

Le territoire insulaire de l’archipel de Kerkennah (Centre-Est tunisien) : vers une communication efficace de la fragilité environnementale

Karima Boudedja

La valorisation des ressources territoriales par des initiatives informelles locales dans les territoires ruraux. Étude de cas en Algérie

Balkis Mzioudet Faillon

Des zones arides, fragiles et menacées en valorisation ?

« Des mises en tourisme » : entre attractivité et développement

Hayat Zerouali

Patrimonialiser un héritage culturel local : quel dispositif de qualification ? Le cas de la province de Nador

Soumia Mahdid Kherbouche, Abdelkader Djedid

Le tourisme culturel durable comme facteur de mise en valeur du patrimoine architectural, exemple de la ville de Tlemcen (Algérie)

Fatima Zahra Oufara

La communication touristique sur la province de Taroudant : suivez les guides

Aissa Merah

Communication territoriale et représentations de l’environnement. Cas des acteurs locaux dans la ville de Béjaïa Algérie

Notes de recherche

Olaf Kühne, Antje Schönwald, Annette Spellerberg

Patries et/ou identités régionales : quelle caractérisation dans des régions transfrontalières ?

Mohamed Amine El Mahfoudi, Awatif Hayar, Serge Miranda 

Réseaux sociaux, dématérialisation du traitement des revendications citoyennes et renforcement de la démocratie dans le monde arabe : le cas du Maroc

Hafida Boulekbache

Trace architecturale et communication

 

Programme colloque “Communication publique et développement territorial”

 

Logo Bejaïalogo Loth

En partenariat avec le Programme Loth, le colloque “Communication publique et développement territorial : enjeux d’une valorisation et défis pour les acteurs” se tiendra les 19-20 novembre 2013  à l’Université A-Mira à Bejaia (Algérie).

Le Programme à télécharger au format PDF

Journée du 19 novembre 2013

Matinée

08h30 à 9h00 Accueil et inscription des participants

09h00 à 9h30 Ouverture du colloque

Pr. Boualem SAIDANI, Recteur de l’université de Bejaia

Dr. Hichem CHERRAD, Doyen de la Faculté des SHS

Dr. Aissa MERAH, Président du colloque

09h30à 9h45 Pause café

09h45 – 12h00 Conférences plénières

Président Settar OUATMANI, Maitre de conférences, Faculté SHS, Université A-Mira, Bejaia

09h45 à 10h05 Vincent MEYER, Professeur Université Sophia Antipolis Nice France et Michel DURAMPART, Professeur université de Toulon, Laboratoire I3M Nice-Toulon

«Territoires et publics en communication : acteurs et dispositifs sociotechniques »

10h05 à 10h25 Matouk BELATTAF, Professeur en économie, Université de Bejaia

« Rôle des TIC dans la représentation et développement du territoire : étude de cas : tourisme dans les régions de Bejaia : (Bejaia ville, Akbou et Amizour)

10h25 à 10h45 Ahmed HAMOUDA, Professeur en Gestion, Institut supérieur de gestion, Tunis, LARIME –ESSEC de TUNIS –Tunisie.

« La communication publique et l’appui institutionnel : Enjeux et défis de la proximité »

10h45 à 11h05 Aldjia Nabila BOUCHAALA, Maitre de conférences, École Nationale Supérieure de Journalisme et des Sciences de l’Information d’Alger.

« Médiation et représentation du patrimoine culturel : Rétrospective dans la presse écrite algérienne »

11h05 à 11h 25 Abdelatif AIT HEDDA, Maitre de conférences HDR, Université Ibn Zohr d’Agadir Maroc

« La valorisation du patrimoine du terroir au Maroc : entre les ambitions Institutionnelles et le déficit communicationnel entre les acteurs »

11h 25 à 12h00 Débat

12h00 à 13h00 Déjeuner

Après-midi

13h00 – 17h30 Ateliers

Atelier I Salle I : Bibliothèque

Session I : Projets territoriaux et acteurs du développement

Président : Abdellatif AIT HEDDA, Maître de conférences HDR, Université Ibn Zohr d’Agadir Maroc.

13h00 à 13h20 Karima BOUDEDJA, Docteure en géographie et aménagement de l’espace, Université Paul Valery, Montpellier, France.

« Impact des représentations territoriales sur la mise en œuvre de projets de développement dans les territoires ruraux au Maghreb : étude de cas en Algérie, au Maroc et en Tunisie ».

13h20 à 13h40 Saïd Chaouki CHAKOUR, Asma CHAKER, Maitre de conférences HDR Université de Jijel, Chercheur associé IRD, France / Doctorante en Sciences économiques, Université de Bejaïa, Algérie.

« L’acceptation des projets de conservation et de développement territorial : quelle approche ? Cas du projet de l’Aire Marine Protégée de Taza (Wilaya de Jijel) ».

13h40 à 14h00 Azzeddine MADANI, Maitre de conférences en géographie et aménagement du territoire, Université de Khemis Miliana, Algérie.

« Quelle efficacité de la communication des collectivités dans l’approbation des instruments de planification territoriale et les projets d’investissement en Algérie ? ».

14h00 à 14h20 Mounir JARRAYA, Doctorant, Université de Monastir, Institut Supérieur des Etudes Appliquées en Humanités de Mahdia, Tunisie.

« L’apport de la communication dans la sensibilisation sanitaire en Tunisie : cas de la lutte contre la tuberculose».

14h20 à 14h40 Ibrahim HESSAS, Doctorant en SIC, Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense, France.

« Les parcs naturels régionaux français, outils de promotion territoriale. Quels leviers de développement pour les espaces périurbains ? ».

14h40 à 15h00 Débat

15h00 à 15h15 Pause café

Session II : Patrimoines, cultures et communications

Président : Mohamed Akli FARADJI, Maitre de Conférences HDR, Université de Béjaia

15h15 à 15h35 Nabila BOUKHABZA, Maitre de conférences en Communication, Faculté de la Communication et information, Université d’Alger 3.

  التسويق في خدمة الاتصال العمومي التسويق الاجتماعي في قطاع السياحة (Le marketing au service de la communication publique de marketing social dans le secteur du tourisme)

15h35 à 15h55 Hayat ZEROUALI, Enseignante chercheure, École des Sciences de l’Information, Rabat, Membre associé du Centre de recherche sur les médiations, Université de Lorraine.

« Patrimonialiser un héritage culturel local : les perspectives territoriales ? ».

15h55 à 16h15 Fatima Zahra OUFARA, Doctorante en sociologie au Centre des Etudes Doctorales« Homme et espace au monde méditerranéen », Université Mohamed V, Rabat, Maroc.

« La Communication touristique et le développement du tourisme local dans la province de Taroudant : Analyse du contenu des guides touristiques ».

16h15 à 16h35 Yassine OUSSAIDANE, Maître assistant en Sociologie, Faculté SHS, Université de Bejaia.

« Communication touristique des acteurs associatifs de patrimoine : Casbah d’Alger, du mythe au concret ».

16h35 à 16h55Zoubir BELHOUCHET , Maître-assistant, Université Badji Mokhtar-Annaba, BOUKERZAZA, Maître de conférences Université Constantine3 et Lazhar BOUCHAREB BOULOUDANI, Maître assistant, Université Badji Mokhtar-Annaba

« Conservation et sauvegarde du patrimoine manuscrit en Algérie : réalités, expériences et propositions»

16h55 à 17h15 Débat

Atelier II Salle II : Bibliothèque

Session I : Territoires et technologies de l’information et de la communication

Présidente : Leila BENLATRACHE,Maitre de conférences en Relations Publiques, Faculté des sciences de l’information, de la communication et de l’audiovisuel. Université Constantine-3, Algérie.

13h00 à 13h20 Ali KHARDOUCHE, Docteur en sciences de l’information et de la communication, Université de Paris 13, France / Abdelouahab MAKHLOUFI, Docteur en sciences de l’information et de la communication, Université de Paris 13, France, Maitre de conférences, Faculté SHS, Université de Bejaia, Algérie.

« Dans quelle mesure la 3 G est-elle un facteur clé pour le succès du développement en Algérie en 2014 ? ».

13h20 à 13h40 Abed TILIOUA, Enseignant-doctorant à la Faculté des Sciences de l’Information et de la Communication de l’Université Alger 3.

« Les enjeux du haut et très haut débit dans le désenclavement numérique en territoire rural en Algérie : Etude de cas : l’opération « Cyber Rif ».

13h40 à 14h00 Mustapha GUENAOU, Enseignant-chercheur, Chercheur associé Centre de Recherche en Anthropologie Sociale et Culturelle –Oran- Algérie.

« La communication publique à l’ère des Nouvelles Technologies de l’Information et de la communication : IDAU, un processus d’apprentissage en expérimentation ».

14h00 à 14h20 Leila HAMMOUD / Warda DAIM ALLAH KHALED, Maitre de conférences / Maitre assistante, Faculté des Sciences Humaines et Sociales, Département des sciences sociales, Université de Bejaïa.

« Promotion du patrimoine, mouvement associatif et usages des TIC : Cas des associations du patrimoine de Bejaïa ».

14h20 – 14h40 Matouk BELATTAF / Ouari MERADI,  Professeur en Economie, Université de Béjaia / Maitre Assistant en Economie, Université de Béjaia.

« La compétitivité des villes : pour un marketing urbain, cas de la ville de Béjaia ».

14h40 à 15h00 Débat

15h00 à 15h15 Pause café

Session II : Médias, Communication et Environnement

Présidente : Warda Daim-Allah, Maitre assistante, Université de Béjia

15h15 à 15h35 Hamida EL BOUR, Maitre de conférences, Université de la Manouba

« Médias et communication environnementale en Tunisie, entre discours politique, discours savant et discours médiatique ».

15h35 à 15h55 Aissa MERAH / Farouk BAHLOUL, Docteur en SIC, Maitre de conférences, Université de Bejaia / Maitre Assistant en Sociologie, Université de Bejaia.

« Communication de l’environnement, pour une communication de concertation des acteurs locaux de la ville de Bejaia ».

15h55 à 16h15 Jamel BENZAROUK, Maitre assistant, Faculté SHS, Université de Skikda, Algérie.

« الاتصال البيئي،أي مكانة لقضايا البيئة والتنمية في وسائل الإعلام والاتصال الجزائرية؟» ( La communication environnementale : quelle place aux questions de l’environnement et du développement dans les médias en Algérie)

16h15 à 16h35 Karim BELKACEMI, Docteur en SIC, Maitre de conférences, Faculté de L’information et de la Communication, Université d’Alger 3.

« الاتصال البيئي كآلية لتنمية الإقليم ظاهرة التصحر نموذجا » (La communication environnementale mécanisme de développement du térritoire : cas du phénomène de désertification)

16h35 à 16h55 Nasserdine BOUZIANE, Maitre Assistant, Faculté de L’information et de la Communication, Université Constantine 3, Algérie.

« الاتصال البيئي في قسنطينة: دراسة تحليلية لجودة التواصل بين السلطات المحلية ووسائل الإعلام ». (La communication environnementale à Constantine : étude analytique de la qualité de la communication entre les collectivités locale et les médias)

16h55 – 17h15Karima MENOUERI, Maitre Assistane, Université de Chlef

« La question de l’eau dans l’espace public contemporain : Un enjeu, deux forums contrastés dans une lutte communicationnelle »

17h15 à 17h35 Débat

Journée du 20 novembre 2013

Matinée

Conférences plénières 

Président : Hichem CHERRAD, Maitre de conférences, Faculté SHS, Université A-Mira, Béjaia.

09h00 09h20 Larbi ICHEBOUDENE, Professeur en sociologie urbaine, Université d’Alger 3 et Foudil KHALED, Doctorant, Ecole Nationale Supérieure de Sciences Politiques, Alger.

«La valorisation des patrimoines historiques urbains : Quelle stratégie de sauvegarde et de mise en valeur»

09h20 à 09h40 Leila BENLATRACHE, Maitre de conférence en Relations Publiques, Faculté des sciences de l’information, de la communication et de l’audiovisuel. Université Constantine-3, Algérie.

« La communication publique : entre professionnalisme et reconnaissance ».

09h40 à 10h00 Faiza YAKHLEF, Professeure en Communication et Information, Faculté de la Communication et information, Université d’Alger 3.

« الاتصال المعولم والتمثلات الحداثية للإقليم ».

10h00 à 10h20 Khaled ZOUARI, Maitre de conférences, Université Clermont Ferrand 2-France

«Questionner la communication, le marketing et l’innovation sociale dans le cadre de l’économie sociale solidaire appliquée aux territoires».

10h20à 10h40 Débat

10h40 à 11h00 Pause café

Atelier III Salle I : Bibliothèque

Projets territoriaux et acteurs du développement

Président Abdelouahab MAKHLOUFI, Docteur en sciences de l’information et de la communication, Université de Paris 13, France, Maitre de conférences, Université de Bejaia, Algérie

11h 00 à 11h20 L’hocine BIATOUR, Zoulikha MADANI, Maitre Assistant, Faculté SEGC, Université de Bejaia / Maitre Assistante, Faculté SEGC, Université de Bejaia.

« Communication et développement rural en Algérie : enjeux et perspectives ».

11h20 à 11h40 Linda Saadaoui, Docteur en SIC, chercheuse en Sciences de l’Information et de la Communication au CREM (EA3476) – Co-présidente AMEDDIAS Luxembourg.

« Œuvrer au développement des infrastructures du secteur du transport international algérien : rôle et apports de la communication publique et de la communication médiatique ».

11h40 à 12h00 Djamel TELAIDJIA, Enseignant chercheur. Département d’Aménagement université Badji Mokhtar Annaba/Algérie / Nouredine Kouadria, Enseignant chercheur. Département d’Aménagement université Badji Mokhtar Annaba.

« Gouvernance des projets de développement en Algérie, quelle place pour la concertation ? cas de la wilaya d’Annaba, extrême nord est algérien».

Atelier IV Salle I : Bibliothèque

Projets territoriaux et acteurs du développement

Président Leila HAMOUD MOUHOUNE, Maître de conférences, Faculté SHS, Université A-Mira, Bejaia

11h 00 à 11h20 Ahmed Hamouda, Professeur en Gestion Institut supérieur de gestionTunisLARIME –ESSEC de TUNIS –Tunisie,

Syrine Ben Sylmen, Doctorante CREM-UL, Membre du programme LOTH (France-Tunisie),

Mohamed Haddad, Docteur en SIC- CREM-UL France, Enseignant à l’ISG –Université de Gabes

« Quelle communication adopter face à une réaction populaire accentuée ? »

11h20 à 11h40 Djahida GUERBOUB, Maître Assistante, Université de Béjaia « 

Marketing territorial et développement local : l’apport en matière de communication territoriale pour Béjaïa et el-kseur (Algérie).

11h40 à 12h00 Souhila IDRIS et Hassina MEBARKI

« Communication publique des parcs naturels : pour une communication environnementale responsable : cas du Parc National de Gouraya à Béjaia »

12h00 à 12h20 Débat

12h20 à 13h30 Déjeuner

Après midi

13h30 – 14h00 Synthèse des travaux

Vincent Meyer et Aissa Merah

14h00 – 14h30 Conclusion et Clôture du colloque

14h30 – 16h30 Visite touristique

 

RAPPEL -RAPPEL Colloque Communication publique et développement territorial : enjeux d’une valorisation et défis des acteurs

Le colloque se tiendra à Bejaia les 19-20 novembre 2013 Faculté des sciences humaines et sociales Université A-Mira – Bejaia (Algérie)

Cf. Appel en format PDF

La soumission des propositions de contribution est fixée au 1er  octobre 2013

 

Argumentaire

Partenaire du programme franco-maghrébin Langages, objets, territoires et hospitalités (LOTH)1, la Faculté des sciences humaines et sociales de l’université de Béjaia organise un colloque international portant sur la communication publique et le développement territorial.

Ce colloque s’inscrit dans le prolongement des différentes manifestations de ce programme et des partenariats avec la Société française des sciences de l’information et de la communication (Tunis 2008, Delzod-Djerba 2009, Toulon 2010, Constantine 2011 et Djerba 2012) dédiées aux apports des sciences de l’information et de la Communication dans des thématiques et des recherches appliquées liées aux territoires en tant qu’espaces dynamiques de proximité et de développement local.

Le colloque interrogera la conception et la réalisation d’actions de communication couplées à des dispositifs de conservation, de réhabilitation et de mise en valeur de différents patrimoines (naturel, matériel et immatériel) dans des zones arides, fragiles et menacées en partant du point de vue des acteurs du terrain et des différents publics concernés. Malgré le nombre et la qualité scientifique des expertises dans ces zones, les résultats et projets peinent à se diffuser et à revenir vers ces derniers. Informer et éclairer le citoyen étant à la base de la communication publique, ses actions doivent privilégier la concertation et l’échange entre les acteurs d’un territoire quelles que soient la forme, les qualifications ou la complexité de ces dernières : intelligence territoriale, dynamique socio-économique, participation citoyenne, développement écotouristique et développement local.

Ceci est d’autant plus important que les territoires concernés ne développent que faiblement encore une offre de territoire et construisent progressivement des dispositifs de participation. Dès lors, la question de la valorisation prend toute son importance et apparaît à la fois comme un enjeu et un défi. L’intérêt sera accordé à trois aspects liés à la communication publique. Un premier qui consiste à améliorer les services informationnels des citoyens dans un territoire en privilégiant la proximité et la participation. Le second visera à interroger leur perception de ces territoires pour qualifier les menaces sur leurs patrimoines. Quant au troisième aspect, il se précisera leur place dans les actions promotionnelles des potentialités des territoires pour accroitre leur visibilité ou attractivité. Plus généralement, on interrogera l’apport actuel des sciences de l’information et de la communication dans les analyses de ces enjeux et défis dans l’espace méditerranéen.

Objectifs du colloque

S’inscrivant dans le programme franco-maghrébin et interdisciplinaire LOTH, ce colloque s’adresse aux chercheurs en sciences de l’information et de la communication. Il est aussi ouvert aux autres disciplines des sciences humaines et sociales ayant une approche communicationnelle centrée sur les territoires, leurs développements et acteurs. Le colloque visera un triple objectif :

1. Réunir des chercheurs de l’espace méditerranéen et exposer les résultats de leurs études empiriques en communication publique et territoriale ;

2. Focaliser l’intérêt sur les interactions entre différents publics, mais aussi sur celles à l’oeuvre entre deux métiers à savoir : les communicants publics des institutions territoriales et les journalistes traitant l’actualité de ces institutions et territoires ;

3. Interroger les développements potentiels en communication publique dans l’espace méditerranée notamment en lien avec la valorisation des patrimoines. L’intérêt sera porté aussi sur des travaux de recherche en écologie, aménagement du territoire, qualification de produits culturels ou artisanaux, préservation et restauration des sites et tourisme.

Axes d’intervention

1. Communication des collectivités : quelle réalité ? Quelle place pour les TIC ?

2. Valorisation des patrimoines et marketing territorial : quels outils et stratégies ?

3. Communication et concertation entre les acteurs et les réseaux : citoyen et touriste ; décideur et journaliste.

Propositions de communications et organisation du colloque

Les personnes désirant présenter une communication sont priées d’envoyer par courriel à l’adresse suivante (loth.bejaia2013@gmail.com) au plus tard le 01 octobre 2013 un résumé long 8 000 signes maximum en français ou en arabe.

Le résumé doit être accompagné du titre, cinq mots-clés et 5 références bibliographiques, du choix de l’axe thématique, du nom des auteurs, leur fonction et rattachement institutionnel, ainsi que leurs coordonnées complètes (mail, tél, fax et adresse postale).

Calendrier

  • • 1 octobre 2013 date limite d’envoi des résumés (long de 8 000 signes en précisant les éléments suivants : problématique, méthodologie, terrain, approche théorique et résultats attendus) ;
  • • 25 octobre 2013 annonce des résultats de l’évaluation ;
  • • 30 octobre 2013 date limite de confirmation de participation et de l’envoi des fiches d’inscription ;
  • • 5 novembre 2013 publication du programme.

La programmation au colloque est subordonnée à confirmation de participation et de l’envoi des fiches d’inscription.

Une sélection de communications sera publiée. Les auteurs dont les communications auront été retenues par le Comité Scientifique devront soumettre leur texte intégral dans les délais après la tenue du colloque.

Contacts :

Président du colloque :

Dr Merah Aissa

Courriel : merah_aissa@yahoo.fr

Président du comité d’organisation

Dr. Makhloufi Abdelouahab

Courriel : abdelouahabm@yahoo.fr

Colloque international Loth-Université de Béjaia novembre 2013

                                   logo Loth                             Logo Bejaïa

Appel à communication

Colloque international : Communication publique et développement territorial
Enjeux d’une valorisation et défis des acteurs
Bejaia les 19-20 novembre 2013
Faculté des sciences humaines et sociales
Université A-Mira – Bejaia (Algérie)

Cf. Appel en format PDF

Argumentaire

Partenaire du programme franco-maghrébin Langages, objets, territoires et hospitalités (LOTH)1, la Faculté des sciences humaines et sociales de l’université de Béjaia organise un colloque international portant sur la communication publique et le développement territorial.

Ce colloque s’inscrit dans le prolongement des différentes manifestations de ce programme et des partenariats avec la Société française des sciences de l’information et de la communication (Tunis 2008, Delzod-Djerba 2009, Toulon 2010, Constantine 2011 et Djerba 2012) dédiées aux apports des sciences de l’information et de la Communication dans des thématiques et des recherches appliquées liées aux territoires en tant qu’espaces dynamiques de proximité et de développement local.

Le colloque interrogera la conception et la réalisation d’actions de communication couplées à des dispositifs de conservation, de réhabilitation et de mise en valeur de différents patrimoines (naturel, matériel et immatériel) dans des zones arides, fragiles et menacées en partant du point de vue des acteurs du terrain et des différents publics concernés. Malgré le nombre et la qualité scientifique des expertises dans ces zones, les résultats et projets peinent à se diffuser et à revenir vers ces derniers. Informer et éclairer le citoyen étant à la base de la communication publique, ses actions doivent privilégier la concertation et l’échange entre les acteurs d’un territoire quelles que soient la forme, les qualifications ou la complexité de ces dernières : intelligence territoriale, dynamique socio-économique, participation citoyenne, développement écotouristique et développement local.

Ceci est d’autant plus important que les territoires concernés ne développent que faiblement encore une offre de territoire et construisent progressivement des dispositifs de participation. Dès lors, la question de la valorisation prend toute son importance et apparaît à la fois comme un enjeu et un défi. L’intérêt sera accordé à trois aspects liés à la communication publique. Un premier qui consiste à améliorer les services informationnels des citoyens dans un territoire en privilégiant la proximité et la participation. Le second visera à interroger leur perception de ces territoires pour qualifier les menaces sur leurs patrimoines. Quant au troisième aspect, il se précisera leur place dans les actions promotionnelles des potentialités des territoires pour accroitre leur visibilité ou attractivité. Plus généralement, on interrogera l’apport actuel des sciences de l’information et de la communication dans les analyses de ces enjeux et défis dans l’espace méditerranéen.

Objectifs du colloque

S’inscrivant dans le programme franco-maghrébin et interdisciplinaire LOTH, ce colloque s’adresse aux chercheurs en sciences de l’information et de la communication. Il est aussi ouvert aux autres disciplines des sciences humaines et sociales ayant une approche communicationnelle centrée sur les territoires, leurs développements et acteurs. Le colloque visera un triple objectif :

1. Réunir des chercheurs de l’espace méditerranéen et exposer les résultats de leurs études empiriques en communication publique et territoriale ;

2. Focaliser l’intérêt sur les interactions entre différents publics, mais aussi sur celles à l’oeuvre entre deux métiers à savoir : les communicants publics des institutions territoriales et les journalistes traitant l’actualité de ces institutions et territoires ;

3. Interroger les développements potentiels en communication publique dans l’espace méditerranée notamment en lien avec la valorisation des patrimoines. L’intérêt sera porté aussi sur des travaux de recherche en écologie, aménagement du territoire, qualification de produits culturels ou artisanaux, préservation et restauration des sites et tourisme.

Axes d’intervention

1. Communication des collectivités : quelle réalité ? Quelle place pour les TIC ?

2. Valorisation des patrimoines et marketing territorial : quels outils et stratégies ?

3. Communication et concertation entre les acteurs et les réseaux : citoyen et touriste ; décideur et journaliste.

Propositions de communications et organisation du colloque

Les personnes désirant présenter une communication sont priées d’envoyer par courriel à l’adresse suivante (loth.bejaia2013@gmail.com) au plus tard le 01 octobre 2013 un résumé long 8 000 signes maximum en français ou en arabe.

Le résumé doit être accompagné du titre, cinq mots-clés et 5 références bibliographiques, du choix de l’axe thématique, du nom des auteurs, leur fonction et rattachement institutionnel, ainsi que leurs coordonnées complètes (mail, tél, fax et adresse postale).

Calendrier

  • • 1 octobre 2013 date limite d’envoi des résumés (long de 8 000 signes en précisant les éléments suivants : problématique, méthodologie, terrain, approche théorique et résultats attendus) ;
  • • 25 octobre 2013 annonce des résultats de l’évaluation ;
  • • 30 octobre 2013 date limite de confirmation de participation et de l’envoi des fiches d’inscription ;
  • • 5 novembre 2013 publication du programme.

La programmation au colloque est subordonnée à confirmation de participation et de l’envoi des fiches d’inscription.

Une sélection de communications sera publiée. Les auteurs dont les communications auront été retenues par le Comité Scientifique devront soumettre leur texte intégral dans les délais après la tenue du colloque.

Coordination scientifique du colloque

Aissa Merah (Université de Bejaïa, Algérie)
Vincent Meyer (Université Nice Sophia Antipolis, France)

Composition du comité scientifique

Abdellatif Ait Heda (Université Ibn Zohr, Maroc)

Ourida Amrani (Université d’Alger 3, Algérie)

Abderrahmane Amsidder (Université Ibn Zohr, Maroc)

Matouk Belattaf (Université de Bejaïa, Algérie)

Leila Benlatrache (Université de Constantine 2, Algérie)

Françoise Bernard (Université Aix-Marseille, France)

Djamel Bouadjimi (Université Alger3, Algérie)

Nabila Bouchaala (Ecole supérieure nationale de journalisme d’Alger)

Yamine Boudhane (Université de Sétif 2, Algérie)

Azzedine Bouderbane (Université de Constantine 2, Algérie)

Hamida el Bour (IPSI Université de Manouba, Tunisie)

Hichem Cherrad (Université de Bejaïa, Algérie)

Fathallah Daghmi (Université de Poitiers)

Michel Durampart (Université de Toulon, France)

Mouna El Gaied (Université de Lorraine, France)

Ahmed Ben Hamouda (ISG de Tunis, Tunisie)

Warda Khaled (Université de Béjaïa, Algérie)

Christian Le Moënne (Université Rennes 2)

Catherine Loneux (Université Rennes 2, France)

Mohamed Madoui (CNAM de Paris, France)

Pierre Morelli (Université de Lorraine, France)

Farid Mozai (Université de Bejaïa, Algérie)

Settar Ouatmani (Université de Bejaïa, Algérie)

Paul Rasse (Université Nice Sophia Antipolis, France)

Mongi Sghaier (Institut des régions arides, Tunisie)

Nozha Smati (Université Lille3, France)

Hayat Zerouali (École des sciences de l’information, Rabat, Maroc)

Présidents d’honneur du colloque

Pr. Saidani Boualem, Recteur de l’Université A-Mira, Béjaïa

Dr. Cherrad Hichem, Doyen de la Faculté des Sciences Humaines et Sociales

Président du colloque :

Dr Merah Aissa

Courriel : merah_aissa@yahoo.fr

Président du comité d’organisation

Dr. Makhloufi Abdelouahab

Courriel : abdelouahabm@yahoo.fr

Comité d’organisation

Abbaci Madjid, Université de Béjaïa.

Amiar Ali, Université de Béjaïa.

Baa Bouzid Saliha, Université de Béjaïa.

Bahloul Farouk, Université de Bejaïa.

Benkerou Fiadh, Université de Béjaïa.

Bessai Rachid, Université de Béjaïa.

Bouiche Mehraz, Université de Béjaïa.

Djadda Mahmoud, Université de Béjaïa.

Djouder Samir, Université de Béjaïa.

Khaled Warda Université de Béjaïa.

Negrouche Hamid, Université de Béjaïa.

Mendi Yassine (Secrétaire général de la faculté), Université de Béjaïa.

Nehaoua Amine, Université de Béjaïa.

Meziani Tahar, Université de Béjaïa

Touati Souhila Université de Béjaïa.

Yahia Tassadit, administratrice Université de Béjaïa.

Zerrouk Ahcène, Université de Béjaïa.

Abdellatif Ait Heda (Université Ibn Zohr, Maroc)

Ourida Amrani (Université d’Alger 3, Algérie)

Abderrahmane Amsidder (Université Ibn Zohr, Maroc)

Matouk Belattaf (Université de Bejaïa, Algérie)

Leila Benlatrache (Université de Constantine 2, Algérie)

Françoise Bernard (Université Aix-Marseille, France)

Djamel Bouadjimi (Université Alger3, Algérie)

Nabila Bouchaala (Ecole supérieure nationale de journalisme d’Alger)

Yamine Boudhane (Université de Sétif 2, Algérie)

Azzedine Bouderbane (Université de Constantine 2, Algérie)

Hamida el Bour (IPSI Université de Manouba, Tunisie)

Hichem Cherrad (Université de Bejaïa, Algérie)

Fathallah Daghmi (Université de Poitiers)

Michel Durampart (Université de Toulon, France)

Mouna El Gaied (Université de Lorraine, France)

Ahmed Ben Hamouda (ISG de Tunis, Tunisie)

Warda Khaled (Université de Béjaïa, Algérie)

Christian Le Moënne (Université Rennes 2)

Catherine Loneux (Université Rennes 2, France)

Mohamed Madoui (CNAM de Paris, France)

Pierre Morelli (Université de Lorraine, France)

Farid Mozai (Université de Bejaïa, Algérie)

Settar Ouatmani (Université de Bejaïa, Algérie)

Paul Rasse (Université Nice Sophia Antipolis, France)

Mongi Sghaier (Institut des régions arides, Tunisie)

Nozha Smati (Université Lille3, France)

Hayat Zerouali (École des sciences de l’information, Rabat, Maroc)

Présidents d’honneur du colloque

Pr. Saidani Boualem, Recteur de l’Université A-Mira, Béjaïa

Dr. Cherrad Hichem, Doyen de la Faculté des Sciences Humaines et Sociales

Président du colloque :

Dr Merah Aissa

Courriel : merah_aissa@yahoo.fr

Président du comité d’organisation

Dr. Makhloufi Abdelouahab

Courriel : abdelouahabm@yahoo.fr

Comité d’organisation

Abbaci Madjid, Université de Béjaïa.

Amiar Ali, Université de Béjaïa.

Baa Bouzid Saliha, Université de Béjaïa.

Bahloul Farouk, Université de Bejaïa.

Benkerou Fiadh, Université de Béjaïa.

Bessai Rachid, Université de Béjaïa.

Bouiche Mehraz, Université de Béjaïa.

Djadda Mahmoud, Université de Béjaïa.

Djouder Samir, Université de Béjaïa.

Khaled Warda Université de Béjaïa.

Negrouche Hamid, Université de Béjaïa.

Mendi Yassine (Secrétaire général de la faculté), Université de Béjaïa.

Nehaoua Amine, Université de Béjaïa.

Meziani Tahar, Université de Béjaïa

Touati Souhila Université de Béjaïa.

Yahia Tassadit, administratrice Université de Béjaïa.

Zerrouk Ahcène, Université de Béjaïa.

 

 

  1. http://loth.hypotheses.org/ []

Avis de soutenance de thèse

 

Notre collègue Ikram Hachicha Ellouze, membre du Programme Loth et assitante à l’Institut supérieur d’administration des affaires de Sfax-Tunisie, soutiendra le 03 juillet 2013 sa thèse en Sciences de gestion intitulée :

«Design et Marketing des services : système de représentations cognitives des innovations touristiques-culturelles dans  le   Sud-est tunisien»

Lieu : IEMN- IAE Bâtiment Erdre salle 212 (à 10H) -Université de Nantes

Résumé:

La présente thèse s’est intéressée à une conjonction rarement posée, celle du design et du Marketing des services, et ce pour une meilleure identification des leviers d’optimisation des possibilités de réussite de l’offre des prestataires des services. Leur articulation en « un design des services », a le mérite d’explorer tout un système de représentations cognitives d’innovation en vue de mieux éclairer un tel concept émergent, multiforme et par ailleurs complexe. Aussi, en portant notre réflexion sur le design des services d’un point de vue marketing, nous avons cherché à faire le point sur les différentes approches qui lui sont relatives, et à considérer des référents complexes et systémiques en vue de mobiliser les représentations cognitives du marché (structurées selon des modèles cognitivistes).

A ces avancées d’ordre théorique, nous avons opté pour un terrain empirique à savoir le secteur des services touristiques autour des gsour du Sud-est Tunisien. Notre démarche exploratoire a été menée auprès des professionnels des services (36) et des consommateurs-touristes (67) au travers de guide d’entretien semi-directif. Dans un tel schéma multi-acteurs, les résultats ont révélé un foisonnement de représentations cognitives des innovations touristiques-culturelles dans le Sud-est Tunisien. Nous en dégageons des pistes d’enrichissement théorique et méthodologique pour une vision croisée du Marketing des services et du design, dans un contexte d’innovation.

 Membres du Jury :

  • M. Jean-Pierre Mathieu, Professeur à Audencia école de management Nantes, Directeur de thèse
  • M. Jean-François LEMOINE, Professeur à l’université Paris 1 Sorbonne
  • M. Luc MARCO, Professeur à l’Université Paris 13
  • M. Didier DUGUEST, Maître de conférence à l’Université de Nantes
  • M. Anis JARBOUI, Maître de conférence agrégé à l’Université de Sfax

 

Vous pouvez consulter les publications de Ikram Hachicha Ellouze dans la rubrique Nos publications

Soutenance HDR « Réalités et perspectives des pratiques de la communication dans les organisations marocaines au service des territoires »

photo4Les travaux de recherche de Abdellatif Ait Hada, membre du programme Loth et enseignant chercheur à l’universitéd’Ibn Zohr Agadir, ont été couronnés le 11 juin 2013 par la soutenance de son Habilitation à diriger des recherches sur le thème :

Réalités et perspectives des pratiques de la communication dans les organisations marocaines au service des territoires

Dans le processus de modernisation des organisations marocaines, la communication organisationnelle s’impose, aujourd’hui, comme une discipline indispensable et transversale à toutes les fonctions et structures de ces organisations. Elle se déploie par la mise en place de « nouveaux » dispositifs de médiations : les Technologie de l’Information et de la Communication (TIC) qui instaurent de « nouvelles » logiques de coordination et de coopération et bousculent  les formes anciennes de conception et d’organisation du travail. La communication organisationnelle fonctionne également comme une compétence de conduite et de gestion des changements et des projets organisationnels par la co-construction de référentiels communs, la création des conditions du « vivre ensemble » et de partage de sens. Toutefois, la mise en route de la communication organisationnelle comme une culture dans les organisations marocaines s’avère problématique et confronte des pesanteurs institutionnelles et héritées.

Le travail scientifique de Mr. AIT HEDA constitue une réflexion, dans une démarche épistémologique, à la fois sur le processus d’émergence de la communication organisationnelle comme une discipline structurant les connaissances et les actions des acteurs et sur les dysfonctionnements organisationnels et comportementaux qui entravent l’institutionnalisation de la communication comme une fonction et une structure à part entière dans les organisations marocaines. À partir d’un travail de terrain sur les pratiques de la communication dans la grande entreprise marocaine, la PME, l’entreprise publique et le développement local, le travail scientifique faisant l’objet de la soutenance s’interroge sur les processus de mise en acceptabilité entre l’enseignement de la communication, la performance des organisations marocaines, le fonctionnement organisationnel et les pratiques de la communication au sein des organisations marocaines et des territoires.

photo3 photo2photo1

 La soutenance s’est tenue devant un jury composé de :

– Ahmed RHELOU (Président) doyen de la faculté pluridisciplinaire de Guelmim ;

– Houcine ABOUDRAR, doyen de la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales d’Agadir ;

– Vincent MEYER, professeur des universités en SIC, université de Lorraine, France ;

– Abderrahman AMSIDER, professeur en communication à la faculté des Lettres et des sciences humaines d’Agadir ;

– Mohamed BOUCHELKHA, professeur en géographie à la faculté des Lettres et des sciences humaines d’Agadir ;

– Ahmed RAQBI, professeur en communication touristique à la faculté des Lettres et des sciences humaines d’Agadir.

             Les membres du programme Loth félicitent le nouvel habilité et se réjouissent de ce succès qui ouvrira de nouvelles perspectives et coopérations de recherche.

Table ronde du Programme Loth, Colloque international, Agadir, juin 2013

logo LothColloque international
Le champ d’étude des communications organisationnelles. Perspectives théoriques et pratiques croisées du Nord et du Sud
Agadir 5-7 juin 2013

 

Compte rendu de la table ronde du Programme Loth : Patrimoine, tourisme et développement territorial

entre authenticité, innovations et organisation 

Le colloque international Le champ d’étude des communications organisationnelles. Perspectives théoriques et pratiques croisées du Nord et du Sud, organisé à Agadir par le laboratoire Larlanco de l’Université Ibn Zohr d’Agadir, le laboratoire PREFics de l’Université Rennes 2, le groupe Org&Co de la Société Française des Sciences de l’information et de la communication, a accueilli, le 7 juin 2013, une table ronde du programme LOTH (Langages, Objets, Territoires et Hospitalités) portant sur la thématique Patrimoine, tourisme et développement territorial : entre authenticité, innovations et organisations.

  DSC_0149  DSC_0143

Cette table ronde a été animée par Christian Le Moënne président de la SFSIC et Abdellatif Ait Hedda de l’Université  Ibn Zohr. Ont participé à cette table ronde Vincent Meyer le responsable, pour la France, du programme LOTH et les membres marocains impliqués : Abdellatif Ait Hedda enseignant chercheur à l’ENCG d’Agadir, Fatima Zahra OUFARA doctorante à l’Université Mohamed V de Rabat (sous la direction conjointe des professeurs Mohamed Ait Hamza et Vincent Meyer), Hayat Zerouali enseignante chercheure à l’École des Sciences de l’Information de Rabat.

Vincent Meyer a présenté le programme LOTH dans sa communication Langages, Objets, Territoires et Hospitalités : la communication au service du développement territorial dans les zones fragiles et menacées. Il a mis l’accent sur les orientations scientifiques du collectif LOTH, sur les partenaires historiques, les travaux et manifestations qui ont ponctué le parcours de ce programme, notamment la publication de l’ouvrage collectif Communication et développement territorial en zones fragiles au Maghreb (Sghaïer & Morelli, dirs, 2012) et le colloque international de Djerba 2012 en Tunisie Développement territorial, patrimoine et tourisme en zones fragiles et menacées : entre dynamiques économiques, démocratie participative et communication.

L’intervention de Hayat Zerouali intitulée Interpréter et qualifier un patrimoine local : médiations et inscription territoriale. Le cas de la province de Nador a porté sur la question de la mise en patrimoine des richesses locales et leur inscription dans les stratégies du développement du territoire. Les médiations patrimoniales  caractérisées sur son terrain lui ont permis de situer la question des expertises et des savoirs à même d’équiper et de qualifier un patrimoine et une mémoire relevant du local. Elles lui ont aussi permis d’interroger le critère de l’authenticité et les lieux de sa fabrication et, à partir d’exemples concrets, d’aborder la problématique de l’inscription territoriale sous l’angle de la communication entre les différents acteurs de la qualification et de l’interprétation du patrimoine.

DSC_0165 DSC_0225 DSC_0182

Fatima Zahra Oufara a présenté une communication sur le thème : La communication touristique dans la province de Taroudant : analyse du contenu des guides touristiques.  Dans son intervention, la doctorante a mis l’accent, en premier lieu, sur la communication touristique en la situant dans le champ de la communication des organisations. Elle a exposé, en second lieu, les différents résultats auxquels ont abouti ses premières recherches. Ainsi, a-t-elle pu extraire, à partir de l’analyse du contenu des guides touristiques, plusieurs données relatives à l’image touristique de la province de Taroudant et à la représentation des différents lieux touristiques de cette province sur ce support de communication touristique.

La communication de Abdellatif Ait Heda (préparée et proposée avec Pierre Morelli) intitulée : « Les déterminants de l’authenticité d’un site touristique. Cas des oasis de la région de Guelmim Es-Smara au sud du Maroc » s’est penchée sur la problématique du développement du tourisme dans les oasis du sud. L’engouement pour le tourisme oasien, au Maroc, incite les deux chercheurs, à partir d’une enquête de terrain, à repenser  l’authenticité non pas comme une nostalgie pour des sites, des objets et des savoir-faire ancestraux, mais comme la capacité de ces objets et ces savoir-faire à se pérenniser par des alliances avec des objets modernes et par leur capacité à mobiliser les TIC dans leurs processus de production. La communication soulève également la question de l’authenticité comme une action relevant principalement de l’intelligence collective en posant la question des modalités de communication entre les acteurs auteurs/producteurs de l’authenticité.

         Par Fatima Zahra Oufara, Hayat Zarouali et Abdellatif Ait Heda

Journée scientifique Loth/ISG Gabès

DSC08035

L’Institut Supérieur de Gestion de Gabès (ISGG)  a organisé, en collaboration avec l’Institut de Régions Arides (IRA)  et l’Université de Lorraine (UL), une journée ouverte d’échanges scientifiques sur le thème : « Entreprenariat, communication et développement territorial ». Devant un grand public (étudiants, étudiants de Mastères, doctorants, enseignants, chercheurs…), les sujets évoqués, les débats et les discussions menés à cette rencontre ont touché l’avenir de la recherche scientifique et l’importance d’accompagner les étudiants et les doctorants dans leurs recherches  dans des domaines de compétences variées (finance, entrepreneuriat, marketing, communication, intelligence territoriale…). Ceci est d’autant plus important que nos axes de recherches  sur l’information, communication, finance, management, qualité de service, marketing, tourisme, développement durable, intelligence territoriale… se complètent et induisent de nouveaux questionnements.

DSC08061     DSC08049

Cette journée est le premier événement 2013 du programme LOTH; La rencontre  avec le Professeur Jamel Henchiri, le directeur de l’institut supérieur de gestion, et les acteurs historiques (Vincent Meyer, Mohamed Ali Benabed, Mohamed Haddad) a constitué une excellente initiative d’échange et de découverte pour bien penser les futurs développements. Les intervenants (Vincent Meyer, Mohamed Ali Benabed, Jamel Henchiri, Mohamed Haddad, Syrine Ben Slymène, Asma Belhassine, Mohamed Jawed, Amor Tbib…) ont interrogé des notions fondamentales s’intéressant au  développement territorial (communication, entrepreneuriat, Intelligence territoriale, finance, marketing territorial etc.).

Certes, une rencontre fortement productive sur le plan scientifique et pédagogique ne pourra que constituer, avec d’autres initiatives, les bases de la suite du programme LOTH. La priorité est, aujourd’hui, de développer des initiatives de recherches communes fondées sur la construction préalable des volets pédagogiques et scientifiques. Donc,  cette journée est le premier pas en ce sens. Les partenaires développent très prochainement des nouvelles initiatives (proposition d’une table ronde – colloque de l’ISG http://csifa.org/2013/ – autour de développement régional, le tourisme, la qualité de service et la finance locale animée par des membres du programme LOTH, donner des conférences, assurer des cours pour les mastères sur les deux rives…). Cela étant précisé, les partenaires ont souhaité que cette rencontre apporte une contribution positive à la consolidation de la recherche et de l’intérêt partagé de nos institutions.

Par Mohamed Haddad

Responsable de la journée scientifique

         DSC08026  DSC08073

Journée scientifique « Entrepreneuriat, communication et développement territorial »

isg gabèsJournée de collaboration scientifique entre L’Institut Supérieur de Gestion de Gabès, l’Institut de Régions Arides et l’Université de Lorraine

L’Institut Supérieur de Gestion de Gabès(ISGG) organise, en collaboration avec l’Institut de Régions Arides (IRA)  et l’Université de Lorraine (UL), une journée d’échanges scientifiques sur le thème : « Entrepreneuriat, Communication et développement territorial » afin de valoriser les compétences, renforcer la cohérence et favoriser les collaborations entre les différents instituts de recherche scientifiques. Ce séminaire propose un ensemble d’interventions afin d’approfondir des thématiques communes et interroger des notions fondamentales s’intéressant au  développement territorial (communication, entrepreneuriat, Intelligence territoriale, finance, marketing territorial etc.). En outre, les participants examineront les possibilités de coopération avec l’Institut et la nouvelle unité de recherche « Entreprise et Décisions » de l’ISGG, dans le cadre de la poursuite du programme pluridisciplinaire « franco-tunisien » LOTH (Langages, Objets, territoires et Hospitalités) né en 2006 d’une collaboration entre l’Université de Lorraine et l’IRA – de Médenine.

L’objectif de cette rencontre est de créer un  cadre favorable pour une nouvelle dynamique de recherche et offrir l’occasion à des jeunes chercheurs à produire des articles de recherche de haut niveau, à préparer et soutenir leurs thèses en cotutelles,  échanger les ivisites, donner des conférences, participer à des colloques et développer des projets de recherche commun. Les participants envisagent une démonstration de l’importance d’une diversité scientifique et de réunir des points de vue interdisciplinaires permettant de faire varier disciplines, échelles et contextes d’analyse.

Responsable de la journée : Mohamed Haddad, ISGG

Programme  (cf. Affiche de la journée)

La journée est ouverte au public (Amphithéâtre Martyr Hatem Ben Taher)

8h-8h15 : Accueil

8h15-8h30 : Présentation de la Journée par Mr. Jamel Henchiri, Directeur de l’ISGG

8h30-10h30 : Conférence aux étudiants de Mastère et Doctorants de l’ISGG : Communication territoriale et sensibilisation entrepreneuriale dans une phase de transition .

  • Vincent Meyer  (Crem-Univ. Lorraine) : Communiquer au service des territoires: un enjeu économique et citoyen
  • Mohamed Ali Benabed (IRA- Médenine): Programme LOTH: Perspectives entrepreneuriales et communicationnelles.
  • Mhemed Jawed et Amor Tbib (IRA- LESOR-Médenine)  : La communication territoriale en vue de développement: Méthodologie de traitement des enquêtes d’opinion socio-économique.
  • Syrine Ben Slymène (Crem-UL /ISG de Tunis) : L’enracinement de l’intelligence territoriale.

10h30-11h : Débat & Discussion

11h-12h30 : Réunion avec les doctorants, les chercheurs, les enseignants et les partenaires (IRA, U.L., LOTH, CREM)

12h30-13h : Perspectives et clôture de la journée

13h : Déjeuner

 

Partenaires scientifiques :

uN Gabès IRAlogo Loth ULCREM

Colloque Djerba 2012

 

Colloque International “Développement territorial, patrimoine et tourisme en zones fragiles et menacées : entre dynamiques économiques, démocratie participative et communication”, Djerba-Tunisie (14-16 novembre 2012)

الملتقى الدولي حول التنمية المحلية وتثمين الموروث للنهوض بالسياحة في المناطق الصعبة : الديناميكية الاقتصادية والتحولات الديمقراطية ودور وسائل الاتصالخلال الفترة من 14 إلى 16 نوفمبر 2012 بجزيرة جربة.

La thématique de ce colloque international s’inscrit dans la problématique du développement local durable de différents territoires du bassin méditerranéen, appelés à faire face aux défis engendrés par de multiples changements (environnementaux et notamment climatiques, socio-économiques, politiques). Ceux-ci s’accompagnent aussi d’une transition démocratique fondée sur une participation citoyenne aux niveaux local, national et international. Ces défis pèsent d’une manière spécifique sur les conditions de vie et de production de populations vivant dans des zones déjà fragilisées et menacées, et qui ont su pendant longtemps maintenir un équilibre et entretenir une dynamique de développement, en dépit de leurs nombreuses contraintes. Dans ce contexte, l’accent sera mis sur les enjeux de développement territorial de zones connaissant des dynamiques de transition fortes sur le plan :

–       social (modes de gouvernance et représentation, transformation des structures institutionnelles) ;

–       économique (mutation des systèmes productifs et des règles économiques) ;

–       environnemental (évolution des écosystèmes sous l’effet naturel et/ou anthropique, régulation ou essor des activités touristiques) ;

–       communicationnel (échange et valeur de l’information, rôle et influence des médias, notamment à l’ère numérique).

Ce faisant, on interrogera le rôle des pouvoirs publics, des acteurs intéressés par le développement territorial, des professionnels du secteur touristique, mais également les populations locales et les « publics » du tourisme. Tous, à des degrés divers, vont intervenir dans la conception, la mise en œuvre et l’adoption de stratégies de développement et de valorisation (patrimoine naturel, matériel et immatériel, tourisme…) en mobilisant différentes formes de communication (publique, politique, interculturelle, événementielle et/ou de crise) qui se déploient localement dans des techniques de marketing territorial, et/ou au niveau national ou international, dans de grands plans de lutte ou programmes de développement

A télécharger :

Le programme

Les actes du colloque

Présentation du colloque en arabe

Actes du colloque “Développement territorial, patrimoine et tourisme en zones fragiles et menacées : entre dynamiques économiques, démocratie participative et communication”

 

 Meyer V., Sghaïer M., Smati N. 2012 (dirs), Développement territorial, patrimoine et tourisme en zones fragiles et menacées : entre dynamiques économiques, démocratie participative et communication, actes du colloque Loth, Djerba 14-16 novembre 2012, Revue des régions arides, 28 (2/2012), Numéro spécial, Institut des régions arides, Médenine,  Tunisie. 

Disponibles en format PDF : Actes du colloque (14,2 Mo)

Nb : les actes sont également disponibles sur  le site de l’IRA rubrique Agenda : http://www.ira.agrinet.tn/fr/agenda.php

 

 

Séminaire doctoral  “Patrimoine, intelligence économique et management des connaissances (acteurs, stratégies et processus)” , École des sciences de l’information (Rabat, 17-19 mai 2012).  

L’Ecole des Sciences de l’Information (ESI – Rabat) organise son second séminaire doctoral dans le cadre de la coopération avec l’Université de Lorraine (France) sous le thème ”Patrimoine, intelligence économique et management des connaissances (acteurs, stratégies et processus)”. Ont participé à ces travaux des chercheurs et professionnels de différentes institutions marocaines. Plusieurs activités ont ponctué ce séminaire (cfPrésentation et programme du séminaire)
 Objectifs du séminaire
 – Accompagner la recherche doctorale entamée en collaboration entre ESI-Université de Lorraine ;
–  Interroger les différentes questions liées à la thématique patrimoniale, en relation avec le développement et la valorisation des territoires ;
– Scruter les enjeux et les stratégies de l’intelligence économique, de la veille et du Management des Connaissances et en prospecter les processus, outils et méthodes pouvant mener à un développement innovateur.

 

Conférence franco-maghrébine “Métiers et recherches en communication territoriale et publique”, Université de Mentouri (Constantine, 4-5 mai 2011)

La conférence « Métiers et recherches en communication territoriale et publique » s’inscrit dans les développements récents du programme franco-maghrébin et interdisciplinaire « Langages objets territoires et hospitalités » (LOTH) soutenu par l’AUF. Ce programme regroupe des chercheurs en sciences humaines et sociales (économie, histoire et sciences de l’information et de la communication) du département de sciences de l’information et de la communication de Constantine, des laboratoires Les NTIC et leur rôle dans le développement national  et L’Homme et la ville en partenariat avec le centre de recherche sur les médiations (université Paul Verlaine-Metz, France), le laboratoire des économies et des sociétés rurales (Institut des régions arides, université de Gabès, Tunisie), le département d’histoire, l’Institut de presse et des sciences de l’information et l’Institut supérieur de documentation (université de la Manouba, Tunisie), l’École des sciences de l’information de Rabat (Maroc).

L’université Mentouri Constantine accueille pour la première fois ces travaux de recherche et ouvre ces derniers à des professionnels des médias et de la communication en Algérie notamment dans la perspective de la création d’un Master en double diplôme dans la spécialité « Métiers de la communication territoriale et publique ». Ce master doit former des praticiens de haut niveau, véritables concepteurs de plans et de stratégies de communication  qui  interviennent avec des élus, des partenaires institutionnels mais aussi avec les citoyens, les touristes dans  le  cadre  des politiques liées à l’environnement et aux développements social et territorial.

Ainsi cette manifestation à Constantine s’attachera-t-elle – avec le soutien de la Société française des sciences de l’information et de la communication – à montrer le rôle et l’évolution de ces métiers comme des recherches actuelles au Maghreb et en France. La préservation et la valorisation du patrimoine dans des zones qualifiées de difficiles ou menacées seront particulièrement étudiées. Elles imposent aujourd’hui une connaissance, mais aussi une évaluation, des techniques dites de marketing territorial et s’insèrent dans différentes formes de communications : publique et d’utilité publique, interculturelle, politique, événementielle et/ou de crise.

 

Le programme et la synthèse des travaux de la conférences sont disponibles sur :  Conférence franco-maghrébine Loth

Les actes du colloque Loth Djerba 2012

 

Meyer V., Sghaïer M., Smati N. 2012 (dirs), Développement territorial, patrimoine et tourisme en zones fragiles et menacées : entre dynamiques économiques, démocratie participative et communication, actes du colloque Loth, Djerba 14-16 novembre 2012, Revue des régions arides, 28 (2/2012), Numéro spécial, Institut des régions arides, Médenine,  Tunisie. 

 

Disponibles sur  le site de l’IRA rubrique Agenda : http://www.ira.agrinet.tn/fr/agenda.php

Sont également disponibles  en format PDF : Actes du colloque

 

Langages, Objets, Territoires, Hospitalités

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search