6ème séminaire de recherche : LANGAGES, OBJETS, TERRITOIRES ET HOSPITALITÉS (Metz, 8-12 novembre 2010)

 

Trois grands axes ont animé ce séminaire à travers les communications de collègues marocains, tunisiens et algériens et la présentation de l’avancée des thèses menées dans le cadre du programme Loth, une thèse  a été soutenue le 12 novembre 2010 (cf. Le programme).

  • Communication et marketing territorial  (Modération Pr Vincent Meyer, Crem, Université Paul Verlaine – Metz)

-Les problématiques de la communication territoriale dans le sud marocain (Abdelatif Ait Heda, MCF, Université Ibn Zohr, Agadir : Maroc)

-Les études en SIC en Algérie et  l’ouverture à la communication territoriale (Leila Benlatrache, MCF, Université Mentouri, Constantine : Algérie)

-Le marketing territorial et le cas des produits culturels (Pr Nozha Ibn Lkhayat, École Supérieure de l’Information, Rabat : Maroc)

-Dynamique informationnelle et confiance entre acteurs locaux dans les territoires arides : cas de Menzel Habib au sud-est tunisien (Balkis Mzioudet, Doctorante, Crem : Tunis)

  • Patrimoine et Médiation Patrimoniale (Modération Pierre Morelli (MCF, Crem, Université Paul Verlaine – Metz)

-La médiation patrimoniale par Radio Tataouine au sud-est tunisien (Nozha Smati, ATER, Crem, Université Paul Verlaine-Metz : France)

-Médias et processus de réhabilitation du patrimoine urbain des villes en Tunisie entre 1970 et 2010 (Pr Habib  Kazdaghli, Université de la Manouba, Tunis : Tunisie)

-Biens symboliques de la province de Nador au Maroc entre transmission, rupture, patrimonialisation et valorisation (Hayat Zerouali, doctorante, Crem – ESI : Rabat)

Les Gsours au sud-est tunisien : la transformation du lieu par l’image (Sarra Belhassine, doctorante, Crem – IPSI : Tunis)

  • Méthodologie en sciences humaines et sociales : le cas de l’entretien (conduite et analyse) (Séance animée par  Mouna El Gaied, MCF, Université de Nancy et Nozha Smati, ATER, Université de Paul Verlaine Metz, France)

-Origines et tradition sociologique pour l’entretien

-L’opportunité du recours à l’enquête par entretien

-Les domaines d’application

-La délimitation de la population

-La réalisation des entretiens (les stratégies d’écoute et d’intervention)

-L’analyse des discours

-Quelques exemples d’application pour les  travaux de thèse du programme LOTH

Lors de cette séance méthodologique les échanges ont permis de soulever certaines difficultés inhérentes au travail de terrain et au recueil des données :

-La difficulté de retranscrire et d’analyser des entretiens réalisés dans le dialecte local (difficulté qui se pose aux chercheurs magrébins)

-L’enregistrement de l’entretien est-il systématique ? Comment faire si l’interviewé refuse d’être enregistré ?

-Quel type d’entretien privilégier pour chacune des recherches doctorales du programme LOTH ?

-La difficulté de la délimitation de la population ; échantillon représentatif ou significatif ?

-La différence entre analyse du discours et analyse de contenu

-Comment reconstruire le sens sans le trahir ?

  • Soutenance de thèse

Sarra Belhassine, Penser la médiation culturelle au sud-est tunisien : objets et stratégies de valorisation, thèse en sciences de l’information et de la communication, codirigée par Vincent Meyer et Larbi Chouikha, Université Paul Verlaine Metz , 12 novembre 2010

Résumé 

En s’inscrivant dans l’inter discipline des sciences de l’information et de la communication, ce travail participe au développement de la région du sud-est tunisien à travers entre autres, la réalisation d’une stratégie de communication ; laquelle est proposée dans la dernière partie de la thèse. Composée de trois parties principales, la recherche a porté sur l’étude de l’image descriptive des Gsour du sud-est tunisien. Cette image est tout d’abord graphique et renvoie à un corpus fait d’une série de cartes postales toutes représentatives des Gsour. Ensuite, l’analyse a porté sur l’image cognitive, et ce en s’intéressant aux représentations sociales d’une même population et autour d’un même patrimoine Gsourien.  En dernier lieu, et en se situant dans la phase opérationnelle de la thèse, une stratégie de communication a été conçue pour une valorisation patrimoniale. À travers cette stratégie, il est question de valoriser le sud-est tunisien et de préserver son patrimoine architectural et culturel ; le tout pour servir une utilité publique et économique. Quatre questionnements essentiels ont permis le développement de cette thèse : Comment le lieu est-il représenté par l’image ? quelles valeurs permettent de comprendre le dit lieu pour le conserver ? dans quelle mesure une culture propre au lieu peut-elle d’abord être évoquée, décrite et puis transmise ? et pour quelles perspectives de sauvegarde et de valorisation ?


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.