Archives de catégorie : Divers

Parution : Terrains marocains – Sur les traces de chercheurs d’ici et d’ailleurs

Ouvrage collectif sous la direction de Khalid Mouna, Catherine Therrien et Leïla Bouasria, Centre Jacques-Berque, La Croisée des Chemins, Collection : Description du Maghreb, Rabat, Casablanca, 2017, 285 p.

Disponible sur : https://books.openedition.org/cjb/1279

Présentation :

Le terrain ethnographique plonge le chercheur dans un espace d’altérité et d’engagement qui le confronte inévitablement à des questionnements (et à des doutes) sur sa posture, ses choix méthodologiques, ses dilemmes éthiques. L’art de l’ethnographie tient dans la capacité du chercheur à s’adapter en permanence à l’imprévisibilité de son terrain grâce à l’exercice de la réflexivité (retour sur soi et sur son terrain).

Cette confrontation au monde de l’autre et ces allers retours perpétuels entre le terrain et la réflexion, interpellent des expériences à la fois émotionnelles, physiques et intellectuelles qui ne peuvent se transmettre sous forme de règles ou de recettes toutes faites mais livrent une myriade de pratiques méthodologiques.

La richesse de ce livre réside également dans la diversité des terrains du Maroc contemporain : du Haut-Atlas au grand Casablanca, d’El Hajeb à Tanger, de Nador à Meknès, en passant par le Rif central et par l’intimité du foyer des couples mixtes installés au Maroc. C’est autant le monde des ouvrières, des adeptes du soufisme, des résidents d’un quartier d’habitations informelles, d’une communauté berbère vivant au sein d’une montagne, de la copropriété, des phénomènes participatifs, de la gestion du patrimoine, de la mixité conjugale, de la drogue et de la précarité sociale que ce livre nous fait découvrir.

Ces histoires rendues vivantes à travers les récits passionnants des auteurs nous apparaissent comme un excellent outil pédagogique permettant aux étudiants d’acquérir les « ficelles du métier », aux chercheurs de poursuivre leurs réflexions sur les questions méthodologiques inévitablement renouvelées lors de chaque terrain ; enfin, au grand public d’approcher la grande diversité sociale du Maroc d’aujourd’hui au-delà des représentations toutes faites.

SOMMAIRE :

Khalid Mouna, Catherine Therrien et Leïla Bouasria

Introduction générale

Irene Bono

Approcher, détourner, écarter le regard

L’observation du politique au prisme de ses représentations hégémoniques

Soraya El Kahlaoui

Ethnographier les marges urbaines

Respécifier une situation : la descente d’une “lejna” dans un quartier d’habitations informelles

Abdelaziz Hlaoua

Un terrain en action

Approche praxéologique d’un ordre religieux soufi au Maroc, étude de cas de la zawiya Boutchichiya

Le rôle du positionnement et des émotions au cours du travail de terrain

Vers une anthropologie de la marge

Réflexions à partir d’un terrain dans le Haut Atlas marocain

Du processus d’ethnographie inversée à l’art d’écrire entre les lignes

La subjectivité en question

Parution : LE CHERCHEUR, LE DIPLOMATE ET LA RÉVOLUTION TUNISIENNE

Pierre-Noël Denieuil

LE CHERCHEUR, LE DIPLOMATE ET LA RÉVOLUTION TUNISIENNE, Mémoires d’un directeur d’Institut français en Tunisie
(2008-2013)

Socio-anthropologie des mondes méditerranéens
TÉMOIGNAGE, AUTOBIOGRAPHIE, RÉCIT MAGHREB, MOYEN ORIENT Tunisie

ISBN : 978-2-343-10585-7 • novembre 2016 • 280 pages

Cet ouvrage relate l’expérience du directeur de l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain à Tunis (IRMC). Plusieurs aspects s’enchevêtrent dans ce témoignage : la société tunisienne sous Ben Ali puis les mutations de la révolution tunisienne, la radioscopie d’un Institut français à l’étranger, la confrontation du chercheur et du diplomate. Le livre nous convie au coeur du dispositif français de coopération. Il en relate les pressions institutionnelles et politiques. L’auteur accumule des observations sur la diplomatie française, et de fines analyses sur la part cachée d’affect et d’informalité existentielle qui irrigue la cuisine scientifique et la coopération internationale.

 

Le programme du Forum Cap’Com2016 à Marseille

Chaque année, 1000 participants se retrouvent au Forum Cap’Com pour développer leurs compétences professionnelles, partager leurs expériences et actualiser leurs pratiques. Partez à la découverte d’un territoire de communication passionnant : Marseille !

3 jours pour se former, échanger sus ses pratiques et rencontrer d’autres communicants.

  • Un temps de formation, avec 40 ateliers, des conférences et débats
  • Un temps de réseau pour rencontrer ses homologues et partager ses expériences
  • La découverte d’un territoire à travers des visites professionnelles et la rencontre des acteurs locaux